Archive pour novembre 2016

Bretagne nord : des nouvelles du clan des Kersanec entre les deux tours de la Primaire de la droite en France !

26 novembre 2016

gwalarne-facebook

 

Gwalarne de Kersanec écrit :

 » Dimanche dernier Papy se sentait fatigué. Il n’a pas voulu se déplacer pour voter. Il n’a même pas voulu que je l’emmène dans ma voiture. Alors j’ai fait des crêpes. On a bu du cidre qui vient du verger qui est au bord de la mer, ce qui lui donne un petit goût particulier que j’appécie, et on a accompagné les crêpes de confiture des cerises blanches du verger. Faites avec du sucre de canne, la couleur est jaune vert et déroute, mais quel délice !

Papy a parlé de généalogie. Depuis qu’un Kersanec durant le Révolution a réussi à s’échapper de la Tour Solidor et à s’embarquer pour le Nouveau Monde, le clan a essaimé. Il a donné largement plus de filles que de garçons et il faut espérer que le nom perdurera. Et les petits neveux, petits cousins sont plus nombreux de l’autre côté de l’atlantique qu’en France. Le paradoxe veut que si les français baragouinent tous un peu la langue américaine, la réciproque n’est pas vraie. Hélas ! Nous sommes plusieurs a avoir fait une partie de nos études aux États Unis. Les Citizens eux, ont du mal à situer la Bretagne sur la mappemonde !

En France, dans les familles alliées, apparentées aux Kersanec, il y a les Servanne, les Sennelles, les Alot-Matignon, les Chauchard qui sont tous des piliers de la famille. Philip de Kersanec vit entre Cape Cod et Saint Lunaire. Victoria la doyenne de la famille réside à Vancouver et a la nationalité canadienne puisque née là bas. On espère qu’on lui souhaitera dans quelques temps son centième anniversaire. Et on ira tous à Vancouver. Ailleurs dans le monde, il y a les Jones, les Wickam, et tous les autres. Je ne vais pas vous recopier le directory de Schenectady ou de Manhattan. Ou encore de Washington D.C.

Parmi les membres de la famille qui ont la nationalité française, Papy a calculé que s’ils sont tous allés voter dimanche dernier, ils auront été plus nombreux à voter au nombre des français de l’étranger, plutôt que de se déplacer dans un bureau de vote en France !

Je reprends une dernière crêpe. Papy voudrait que je tienne son Blog. On a bien le temps car à quoi occuperait il ses journées ?

La berloque, tribord !

Publicités